/>

Concurrence et concurrence déloyale chez les kinés libéraux !

Bien que
l’activité même de masseur-kinésithérapeute soit une profession réglementée,
les kinés libéraux doivent néanmoins au quotidien pouvoir réagir face à toutes
les formes de concurrence qui peuvent apparaître. Dans certains cas, on peut
même parler de concurrence déloyale.

La concurrence des kinés libéraux entre-eux, des rapports de « bonne
confraternité
 »

Les kinés
libéraux sont soumis aux mêmes règles déontologiques que les autres professions
médicales et paramédicales, notamment en ce qui concerne leur communication. La
publicité, comme on l’entend au quotidien, leur est interdite. Aux termes de
l’article R.4321-99 du code de la santé publique (CSP), « les masseurs kinésithérapeutes entretiennent entre
eux des rapports de bonne confraternité (…)
 ». La concurrence,
quand elle existe, doit être loyale et publique, que le kiné libéral soit en
activité ou qu’il envisage de cesser celle-ci. Ainsi, « « Le détournement ou la tentative de détournement de
clientèle sont interdits 
» (Article R.4231-100. CSP).
Toutes ces règles, fixées par le code de la santé publique d’une part et par le
code de déontologie de la profession d’autre part, sont destinées à renforcer
un climat apaisé et serein entre les kinés libéraux mais aussi avec les kinés
hospitaliers.

Bien souvent,
cette volonté de se protéger de la concurrence déloyale entre les
professionnels eux-mêmes se traduit par la signature de clause de
non-concurrence
lorsqu’il s’agit de contrat de remplacement ou de
collaboration. Mais, la concurrence déloyale peut prendre aussi d’autres
formes.

Pourtant, le
danger peut provenir de bien d’autres aspects encadrant la profession. C’est ce
que nous révèle l’histoire particulière d’un kiné hospitalier de l’hôpital
de Zuydcoote
dans le département du Nord.

Quand les kinés libéraux
sont concurrencés par des prétendus kinés, exerçant officiellement

L’histoire
remonte au début de l’année 2015, lorsque l’hôpital recrute un
masseur-kinésithérapeute. Ce dernier exercera dans cet établissement jusqu’au
début de l’année 2017. Entretemps, plusieurs dénonciations anonymes sont
adressées à l’Ordre des Masseurs Kinésithérapeutes
pour dénoncer ce
professionnel, qui est accusé d’exercer sans avoir obtenu le diplôme. De son
côté, le masseur-kinésithérapeute se justifie en expliquant avoir obtenu son
diplôme au Maroc. Soulignant que ce diplôme n’est pas reconnu en France,
l’ordre des masseurs kinésithérapeutes a saisi le parquet de Dunkerque, qui a
classé l’affaire sans suite. L’Ordre a donc décidé de saisir le tribunal
correctionnel et de poursuivre le « prétendu kiné » mais aussi
l’hôpital de Zuydcoote
, qui ne pouvait pas, selon eux, ne pas être informé
de l’impossibilité d’exercer de ce professionnel. Toutes les parties sont
convoquées pour une audience, qui aura lieu le 15 janvier prochain.

Rappelons que
pour pouvoir prétendre exercer en tant que masseur-kinésithérapeute, tant en
libéral que dans le domaine hospitalier
, le professionnel doit pouvoir
justifier de l’obtention du diplôme mais aussi de son inscription au tableau de
l’ordre. Pour les diplômes obtenus en dehors de l’Union européenne, une
autorisation est donc nécessaire ce qui n’était apparemment pas le cas pour
celui, qui a exercé pendant deux ans à l’hôpital de Zuydcoote.

Exercice illégal,
chiropracteurs, ostéopathes, … la concurrence se fait de plus en plus forte sur
les kinés

Si ce fait
divers relève plus de l’exercice illégal d’une profession encadrée que d’une
véritable concurrence, les kinés libéraux peuvent néanmoins au quotidien se
retrouver face à d’autres « soignants », qui empiètent sur leurs prérogatives.
On ne reviendra pas sur les tensions qui ont, pendant des années (et
aujourd’hui encore), opposé les kinés libéraux aux ostéopathes et / ou aux
chiropracteurs.

 Les « rebouteux », qui constituent
aussi, dans certains cas, une forme de concurrence pour les kinés libéraux,
sont rejoints par les magnétiseurs, les guérisseurs en tout genre. Depuis
quelques années, la tendance marque cette volonté de retrouver des méthodes
naturelles pour se soigner, quitte à inciter à l’exercice illégal de la médecine.
Et contrairement à l’histoire de Zuydcoote, l’Ordre des Masseurs
Kinésithérapeutes ne peut pas poursuivre chacun de ces praticiens.  Et selon l’article L.4161-1 du CSP,
l’exercice médical est attesté dès lors que l’auteur réalise « l’établissement d’un diagnostic ou le traitement de
maladies
 ». Est-ce alors une concurrence à l’activité du kiné
libéral ? La question mérite d’être posée.

Et vous,
quelle est selon vous la forme la plus déloyale de concurrence pour les kinés
libéraux ? Considérez-vous les rebouteux et les magnétiseurs comme une
menace pour la santé de vos patients ?

55 commentaires sur « Concurrence et concurrence déloyale chez les kinés libéraux ! »

  1. Précision : je ne vois pas le rapport…! Les kinés sont bien les professionnels de la santé !

  2. Et les ostéopathes, les ostéopathes, les psychomotriciens, les naturopathes, les digitopuncteurs, etc…

  3. Moi je dis il faut pas être concurrent il faut travailler enssemble.

  4. Ils ont pas les mêmes méthodes

  5. Jacques Derrieux et l’hôpital n’en trouve pas…

  6. Béatrice Peroteau mal payés et mal considérés

  7. Tout dépend de la qualité du travail du kiné et si c’est un bon kiné le client n’aura pas envie d’aller voir ailleurs. Par contre s’il considére que le travail du kiné n’est pas efficace et ne lui apporte rien et qu’il consulte ailleurs et que les résultats obtenus sont meilleurs c’est qu’il avait raison.
    On ne peut pas avoir l’argent, le beurre et la crémière.
    Donc avant d’avoir peur de la concurrence remettez vous en question. Faites vous du bon boulot êtes vous efficace et êtes vous apprécié de vos clients.
    Les prescriptions du médecin ne vous sauveront pas éternellement, le client renvoie une image de vous à son médecin.

  8. La selection se fait uniquement par les forts en math pour réussir le concours.
    Alors les bons manuels sont ėjectės de la profession
    Dans ma carriere j ai tjrs privilėgié le contact humain.
    Massage
    Rééducation manuelle
    Poulietherapie et l espalier ce furent les seuls materiels

  9. Jeanfrancois Juster je suis d’accord avec vous cela vient peut-être de la sélection. Les maths, mais surtout le fonctionnement corps humain et surtout l’empathie envers les autres sont primordiales.
    Oui les massages manuels sont importants, il participe a la réparation du corps et du mental du patient. Beaucoup néglige la rééducation manuelle car ils n’ont pas compris le rôle important qu’il tient sur la partie morale du patient.
    Le patient a besoin de se sentir aimé suffisamment pour qu’on accepte de masser son corps pour que lui finisse par accepter ses propres problèmes actuels et cette partie rentre et participe dans la réparation corporelle de l’individu. Le kiné qui n’a pas compris cela n’a rien à faire dans la profession.

  10. Jacques Derrieux beaucoup d’ostéopathe ou chiropracteur ont une formation de kiné à la base comme les psychomotriciens et bien d’autre pour eux c’est une spécialité de plus. Le but de tout un chacun est de réparer le corps humain et aussi le mental du patient et c’est pour la plupart ce manque d’empathie qui coince. L’homme n’est pas seulement une mécanique c’est un tout.

  11. Mauricette Glemet hélas je sais très bien tout ca, étant kiné et sexologue,etc

  12. les magnétiseurs, oui, sont une menace …. surtout pour votre portefeuille

  13. Pourquoi ne pas accepter tout simplement la diversité et la cohabitation de cette diversité? Nous sommes tous différents. Pourquoi ne pourrions-nous pas avoir des choix multiples? Ou est le problème?

  14. Mauricette Glemet et aussi massage demande des efforts physiques et la nouvelle gėnėration se déconnecte de la production des efforts physiques..

    D oů les investissements massifs ds des appareils de substition

  15. Diplome d ėtat de techniciens de santé remplacera notre D.E😥😢😢

  16. Jeanfrancois Juster c’est exact. Ils n’ont assez pas de courage et d’abnégation pour le faire. Ils n’ont pas compris le sens premier du métier de kiné. C’est dingue.

  17. Vous avez raison, mais la tolérance n’est plus de mise, plus on dresse les uns contre les autres, plus certains sont heureux. Quand j’ai eu un zona, ce n’est pas le kiné qui m’aurait soulagé et j’ai bien été contente que la magnétiseuse me soulage.

  18. Marie-Claude Dousson on ne peut pas demander à la sécu de rembourser des charlatans…

  19. Pour ma part j’ai eu de meilleurs résultats avec un ostéopathe qu’avec un kinésithérapeute donc si on a le droit de choisir c’est vraiment mieux

  20. Lionel Lebebar je le pense aussi, d’ailleurs à ma connaissance, ces gens-là ne sont pas remboursés, même les ostéopates ne le sont pas

  21. Eliane Maze C’est hélas la « politique » actuelle, dresser les uns contre les autres, et ça marche au-delà de toute espérance, hélas!

  22. Mauricette Glemet Vous avez raison. Ils sont complémentaires. Suivant les cas nous avons besoin de l’un ou de l’autre, leur « travail » sur l’organisme est différent. le monde n’est pas binaire, nous ne sommes pas des ordinateurs

  23. Mon constat :c’est que tout va mal 😢

  24. Marie-Claude Dousson mais l’effectivité de l’ostéopathie est prouvée, et mis à part l’actualité triste de la Sécu, si on n’était pas en train de la vendre aux assureurs, elle envisagerait sa prise en charge.

  25. Marie-Claude Dousson
    Les mutuelles remboursent une partie des consultations chez l’ostéopathe.
    Ce n’est pas de la concurrence déloyale ou charlatanisme.
    Il y a des écoles d’osteo agréées par l’Etat. En France depuis qq années.
    Ce n’est pas unr menace pour les kinésithérapeutes. Bien au contraire.
    Quand le patient arrive avec une entorse, l’osteo intervient. Puis recommande des séances chez le kine’ pour une re-education plus efficace car l’osteo aura remis la structure du pied dans son équilibre.
    Cela fait gagner du temps, de l’énergie.
    Où est la menace ?

  26. Certains ostéopathe sont certifiés et dûment formés à une approche globale des intéractions corps-psychisme loin d’une vision ésotérique ou magique des soins prodigués. Bien sûr, il faut vérifier la formation des ostéopathes car de nombreux cabinets sont totalement hors cadre!
    L’ostéopathie est une méthode de soins qui est complémentaire à la kinésithérapie et de nombreux ostéopathes sont aussi kinésithérapeutes ou médecins. Certaines mutuelles prennent en compte ces professionnels de Santé.

  27. Lionel Lebebar il y a des.charlatans chez les médecins généralistes 😉

  28. De n’avoir jamais voulu de kiné spécialistes en orthophonie, en psychomotricité, en ergothérapie, en ostéopathie, etc, par jalousie, on a laissé la profession se démanteler et s’affaiblir et ça va continuer eN refusant les aides soignants kines, etc…

  29. La psychomotricité est un diplôme d’état. Comme les kinés et les infirmiers. Donc rien à voir avec les digitopuncteurs et les rebouteux ! Merci.

  30. Ou peut être que les jeunes kinés (et même les vieux) s’orientent vers des protocoles éprouvés scientifiquement en les adaptant au patient?
    Parceque le massage en systématique, oui c’est bon pour le contact et la fidélisation du client, mais pas forcément pour le soin du patient.

  31. Quentin Balestan je pense que vous ne savez pas toute la palette therapeutique en massothėrapie.

  32. Gabrielle Vo Dominé ce n’est pas ce que je voulais dire, au contraire, j’ai un profond respect pour les ostéopathes. Je disais juste qu’ils n’étaient pas remboursés, enfin, le mien ne l’est pas, et que donc si eux, qui ont fait des études adéquates ne le sont pas je ne pense pas que d’autres « guérisseurs  » ne le seront donc pas, à plus forte raison… ça ne veut pas dire que je suis d’accord pour autant…

  33. Les kinésithérapeutes sont débordés en permanence donc pas de problèmes de rivalité avec les ostéopathes ou autres. Il y a de la place pour tout le monde.

  34. Marie-Claude Dousson bref on peut pas penser non plus à tjrs être remboursé qd une méthode semble plus efficace c est plus important d essayer que tjrs penser aux prestations de remboursement
    Qd les gens vont au marché ils se font pas remboursés lll

  35. Hervé Nicolas certes mais l ostéopathie parfois donne de meilleurs résultats sur un même problème effectué par un bon évidemment

  36. Lionel Lebebar les ostéopathes ne sont pas charlatans leur formation est très exigeante et pointue !

  37. Et moi je me suis fait soigner d’une sciatique très invalidante en une seule séance par un chiropracteur, et moi , coiffeuse, je lui ai envoyé des dizaines de clients , tous contents puis qu’eux mêmes donnaient l’adresse . Pas de gueguerre, il y a dans toutes les professions des gens qualifiés et d’autres qui font leur travail par dessus la jambe ! Quand un professionnel est surbooké, c’est qu’il est excellent, et ne jalouse personne !les étiopathes , pareil, excellents!!!

  38. Et jamais personne ne se pose la question de la concurrence déloyale et du monopole de la formation d’état des Kinés envers les rebouteux ?
    Kikétélàavant hein ???!!!
    Nanmèho!!! 🤪
    OK je sors ➡️🚪

  39. Il y a des excellent kiné, j’ai la chance à « trouver » un kiné qui me soigne et j’avance ds mes rééducations.😇… en tant que une kiné nulle, gourmande prends dizaine patients pr € qui laisse patients font exercices seul..🤨

  40. Faire confiance aux kinés diplômés en établissement, ou au cabinet, ils sont reconnus par la Sécu, adhérents au Conseil National de leur ordre. Certains sont aussi ostéopathes. Faisons confiance à nos professionnels et revalorisons la cotation de leurs actes, comme ceux des infirmières, il est grand temps !

  41. Mes chères consœurs et confrères, j’ai bien lu les commentaires de ce débat! Je suis une kine ostéopathe avec des années d’expérience 39ans et j’ai assisté à l’évolution non pas de la pratique de la kiné en elle même, mais des mentalités des kinésithérapeutes! La prise en charge du patient détermine l’évolution du traitement or la nouvelle génération ne sacrifie certainement pas sa vie privée pour celle de son travail et loin s’en faut! Cette génération est beaucoup plus fragile que nous le sommes et il est préférable d’utiliser des appareils de substitution plus tôt que de s’épuiser à masser! Peut on leur en vouloir? Quand aux ostéopathes, ceux qui exercent les 2 professions sont capables de proposer tel ou tel traitement, par contre ceux qui ne sont pas kinés, le problème est majeur. Les écoles sortent en France tellement de diplômes qu il n’y a pas assez de travail pour tout le monde! Hélas ils bradent leurs compétences jusqu’à vendre leurs séances sur Groupon à 30€! Ne faudrait il pas revoir cette politique de santé? Tout le monde a sa place dans ce système il faudrait une entente appropriée pour le bien du patient! Mais ça, c’est une autre histoire. PS l’ostéopathie est considérée comme une spécialisation de la kinésithérapie par l’ARS.

  42. Moi je fais entièrement confiance à ma kiné grâce à ma kiné j’ai récupéré mon bras à 100% et non 50% comme le chirurgien me l’avait dit suite à son erreur, il est vrai j’ai versé des larmes et cela a mis 18 mois mon chirurgien a été très surpris et moi très fière de ma kiné moi la concurrence sans diplôme c’est NON

  43. Jeanfrancois Juster après mes 38 opérations je peux confirmer que 5 chirurgiens m’ont interdit formellement les appareils de substitution. une fois en vacances à la Martinique cela a été une catastrophe avec l’appareil électrique au lieu d’aller vers la guerison cela a été tout l’inverse avec de l’eau dans mon l’omoplate de plus ce kiné prenait 6 personnes à la fois en les mettant tous ses patients avec des appareils électriques une HONTE ce n’est plus des SOINS mais un danger. Ma kiné prend ses patients individuellement 20mn de soin + 5mn pour se déshabiller et 5mn pour s’habiller en tout je reste 30 mn VOILA, je ne quitterai jamais ma kiné

  44. Jeanfrancois Juster je suis entièrement d’accord avec vous les chirurgiens m’ont toujours dit massage et rééducation manuelle d’ailleurs c’est inscrit sur mon ordonnance

  45. Malheureusement il y a bon kinésithérapeute et mauvais kinésithérapeute

  46. Le concurrent du kine est… le Kiné lui même !
    Il prend 10 personnes en même temps, ne contrôle rien, ne fait pas de massages, ne contrôle pas les exercices donnés, va boire un café, répond au téléphone..
    L ‘ostéopathe m’ a questionnée, manipulée et je suis répartie sur mes 2 jambes, alors que je traînais depuis 2 mois avec un kiné. Je préfère payer et être soulagée. Si les kines ne veulent pas disparaître, ils ont intérêt à se bouger, sinon ils w dans les ehpad et bien fait pour eux😕🤕

  47. Ed Schreiber lapalissade

  48. Vu le niveau Zéro de vos commentaires on ne s’étonne pas de vos pleurnicheries.
    Alors mettez vous à niveau, sinon vous serez bientôt au Rsa !

  49. Non , ils sont complémentaires, ils ne soignent pas de la même façon …

  50. Les kinésithérapeutes libéraux ne sont pas malheureux à raison de 3 à 4 patients par heure avec les appareils de massages électriques ……..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.