/>

Les masseurs-kinésithérapeutes veulent se faire entendre au Ségur de la Santé

L’ensemble des kinés libéraux mais aussi des masseurs kinésithérapeutes hospitaliers souhaite se faire entendre à l’occasion de ce Ségur de la Santé. Un communiqué a ainsi été publié, listant les principales revendications d’une profession, qui s’estime malmenée et ignorée depuis de nombreuses années.

Le « Ségur de la Santé », une étape pour réinventer le système de soins en France

La promesse a été faite par le président de la République en personne au cours de l’épidémie de coronavirus : le système de soins et plus généralement de la Santé publique en France doit être repensé en profondeur. Un grand plan Hôpital est annoncé dès cet été, et des évolutions pour les kinés libéraux comme pour tous les soignants dits de ville devraient être dévoilées par la suite. Le gouvernement n’a pas voulu perdre de temps, en réunissant tous les acteurs concernés à des états généraux de la Santé.

C’est dans cet esprit ambitieux de refondation, que s’est ouvert le « Ségur de la Santé » depuis la fin du mois de mai. 300 acteurs se concerteront ainsi jusqu’au début du mois de juillet en évoquant tous les sujets même les plus problématiques (temps de travail, rémunération, …). 4 grands axes ont été définis pour encadrer cette concertation d’ampleur (le terme de négociation a été écarté par le gouvernement, ce qui a froissé certains participants) :

  • Transformer les métiers et revaloriser ceux qui soignent,
  • Définir une nouvelle politique d’investissement et de financement au service des soins,
  • Simplifier radicalement les organisations et le quotidien des équipes,
  • Fédérer les acteurs de la santé dans les territoires au service des usagers.

Les masseurs kinésithérapeutes, des professionnels oubliés par le Ségur de la Santé

Les kinés libéraux et hospitaliers ont décidé de se faire entendre, le 9 juin dernier, s’estimant être oubliés de cette concertation. Ils se sont unis avec la profession infirmière, qui partage le même sentiment. Un communiqué de presse « Ségur de la Santé : des pistes pour sauver la kinésithérapie », signé par plus d’une dizaine d’organisations dont l’Ordre des Masseurs Kinésithérapeutes, a donc été publié pour porter la voix des « 100 000 kinésithérapeutes et des 12 000 étudiants en kinésithérapie ». Les kinés libéraux et hospitaliers ne veulent pas être les « oubliés » de cette vaste concertation, et ils entendre faire entendre leurs revendications. Ces dernières ne sont pas nouvelles et répondent au danger qui menace la kinésithérapie dans son ensemble.

Les masseurs kinésithérapeutes et leurs représentants ont donc décidé de formuler des demandes  claires, précises et écrites en expliquant attendre du « Ségur que les autorités prennent conscience de l’impérieuse nécessité d’écouter la profession afin de lui permettre de garantir aux deux millions de patients soignés chaque jour la qualité et la sécurité indispensables à leur prise en charge. »

Les demandes des masseurs kinésithérapeutes libéraux et hospitaliers

Trois domaines ont ainsi été identifiés par les masseurs kinésithérapeutes, et les revendications formulées doivent garantir de sauvegarder la profession au service du bien-être des patients.

La formation initiale des masseurs kinésithérapeutes

La profession demande l’intégration de leur formation à l’université mais aussi l’ouverture des spécialisations en pratiques avancées. La demande souligne que ces dispositions ont déjà été actées pour la profession infirmière et souhaite donc être assimilée à cette évolution naturelle.

Rôle et reconnaissance de la profession de masseur kinésithérapeute

Tout comme les infirmiers, les kinés libéraux et hospitaliers ne veulent plus être déconsidérés en « auxiliaires médicaux ». Ils renouvellent donc leur demande en souhaitant être considérés officiellement comme des professionnels de santé. Dans la même logique, la profession demande à être reconnue « recours essentiel dans la politique de santé publique au même titre que la médecine, la pharmacie, l’odontologie et la maïeutique », impliquant notamment la suppression de l’ordonnance médicale et l’officialisation de l’accès direct.

La valorisation de la profession de kiné libéral ou de kiné hospitalier

La valorisation doit être en partie économique, et le communiqué demande la garantie d’une « rémunération décente des kinésithérapeutes libéraux et salariés ». Mais cette valorisation passe aussi par un renforcement des liens ville – hôpital et par une nouvelle organisation, permettant des évolutions de carrière plus   aisées.

Les revendications des masseurs-kinésithérapeutes seront-elles entendues ? Seront-elles suivies d’effets ? C’est la question que tout le monde se pose. Car cette demande faite au Ségur de la Santé vient s’ajouter à celles déjà formulées par d’autres professions (médecins, pharmaciens, orthophonistes, …). Et en refusant de faire de cette concertation un moment de négociations, le gouvernement devra, le moment venu, faire des choix.

Et vous, quelles évolutions pensez-vous voir se concrétiser à l’issue de ce Ségur de la Santé ? D’après vous, quelles sont les mesures les plus urgentes à prendre pour la kinésithérapie ?

35 commentaires sur « Les masseurs-kinésithérapeutes veulent se faire entendre au Ségur de la Santé »

  1. Les kinés ça abusent plusieurs patients sur plusieurs équipements je pense que ca remplit les poches

  2. Effectivement les kinésithérapeutes sont vraiment les ignorés du gouvernement
    Ma KINE ne peut prendre qu’une personne toutes les 1/2 heure Elle fait au mieux pour venir à mon domicile ( je ne peux pas me déplacer) 2 fois par semaine il faudrait 3 fois mais rarement possible
    certains kine ont des cabinets avec thalassothérapie et salle de sports : il ne faut pas tout mélanger
    Actuellement avec les charges et l’arrêt de six semaines : dur dur !

  3. En temps normal les kinés
    Prennent 3 personnes en même temps ce qui limite trop le temps passé avec les patients….

  4. Ne pas en faire une généralité !!! Nous sommes avant masseur kinésithérapeute mais en libéral les charges st trop lourdes

  5. Ma fille est kine et je vous assure elle n’est pas « pleine aux as » elle gagne sa vie mais ne compte pas ses heures alors arrêter de parler sans savoir j’ai vue quelques kinésithérapeute qui remettent les gens à leur place et au nom de ma fille je leur dis mervi

  6. Une personne toutes les 25’ c’est la loi non?

  7. Parlons aussi des retraites misérables après 45 ans d exercice bon courage les jeunes !!!

  8. Mme Demarle,un conseil:changez de kiné…
    Il ne faut pas généraliser…

  9. Ça vient critiquer les Kinés « pleins aux as » mais ça paie des guérisseurs et des pierres à 50 balles non remboursées…

  10. Respect pour les kinés il vont un très grand travail et beaucoup de bien pour les personnes qui ont mal au dos et les cervicales je leur dit un grand merci

  11. Quand tu vous qu’on t’abandonne, ça sert à rien d’insister, faut partir la queue basse, tenter de rebondir, par contre……il faut avoir une sacrée santé….. 😂🤣😂🤣

  12. Moi je veux mourir sur scène…. 🎼🎤🎵🎶🎹
    Enfin, pourvu que je sois pas incintinante, bon, dans la profession, j’ai des collègues brillantes qui me gardent en forme….. 😷🤶🏼👵🏻👵🏻👵🏻👵🏻😷😷😷😷😷😷😷😷😷

  13. Mon kine lui n est pas riche.
    Il prend une seule personne, et travaille avec ses mains, pour 16 euros la, séance de 30 minutes.
    Ils ne sont pas tous pareils.
    Par contre en région parisienne j en ai eu un 21 minutes avec électrodes, à peine 10 minutes de massage et prenait 10 patients en même temps.

  14. Toute la fonction hospitalière est mal payé ainsi que la retraite.

  15. ALBERTE HOUILLOT | 29 juin 2020 à 21 h 32 min |

    Ne parlons pas des kinés qui prennent plusieurs personnes en même temps, les kinés qui comme le mien 30 minutes par personnes pour même pas 20 €
    Ce sont les oubliés du gouvernement, Président des richesses,soutenons nos kines

  16. En tous cas lors de cette putain d’épidémie covid on avait plus de kiné à domicile et on a pu constater l’aggravation de beaucoup de patients ( Parkinson, suite de fractures , suite AVC ..)
    Oui leurs travail est essentiel à la bonne prise en charge des patients en collaboration avec les autres PS 👏👏🥰
    Et à ceux qui crois que les libéraux gagnent des milles et des cents sans rien faire , je dis :allez y et vous verrez !
    3500€ de charges fixes par mois et 60 h par semaine pour arriver à vivre !! On en parle !

  17. Courage à vous metier difficile

  18. Et les malades aussi… C’est eux qui font travailler tous ces gens sans malades pas de soignants… Donc il faut payer les gens pour qu’ils soient malades 😂 chelou mon com mais bon

  19. Les kinésithérapeutes sont les copains des généralistes..qui vous prescrivent des séances qui ne servent à rien : expérience perso une lombalgie récidivante qui s’est transformée en lumbago…grâce au kinésithérapeute ( ou à cause ) . Deuxième expérience : fracture du pied.. 10 séances à faire du vélo d Appt.. j’étais mieux chez moi à grimper et à descendre les escaliers pour la rééducation. Mais bon remplissage du porte monnaie et trou de la sécu..

  20. Alkez constater l état des gens blessés âgés ou handicapés dans les pays meme européens qui n ont pas la culture Kine …. et vous comprenez le boulot que font les nôtres

  21. Je suis Kiné depuis 17 ans et avec énormément de conscience professionnelle les patients au cabinet sont chouchoutes…
    mais avec le temps et les charges oui c’est difficile de s’en sortir donc parfois pour les traumato on passe à 3 patients par heure. Perso un patient toutes les demi heures j’adore, je passe bien plus de temps avec eux et échange , mais les charges sont revenues et c’est vraiment pas facile. Au mois de mai nous avons été beaucoup à travailler le 1er, le 8, le jeudi de l’ascension et même le lundi de Pentecôte les samedis matins, on a dû augmenter notre temps de travail pour gagner moins qu’avant, bref c’est pas cool du tout…
    Et oui notre métier est beau, les gens pensent qu on gagne bien notre vie mais c’est plutôt hallucinant
    Petite comparaison : 17€ en moyenne la séance de kiné de 30 min
    Pour 40 min mon Estheticienne fait les épilations à 37€ (pas le même niveau d’études, avec tout le respect que j’ai pour elle…)

  22. J aimerais bien voir un bulletin de salaire pour un kiné en libéral?

  23. Kiné en stage de conversion:
    Technicienne de surface !

  24. Quand vous payez 25€ les 5 min avec votre médecin libéral pensez qu’un kinésithérapeute en touche 15 pour 30 min s’il prend un patient par demi-heure. Et qu’il lui faudra retirer toutes ses charges, l’achat de matériel plus compétitif…

  25. Tous ces soignants sont les grands oubliés!!!!de belles promesses ont été faites au début de l épidémie mais c est long très long et seront elles tenues ces promesses???pour l instant pas grand chose à l horizon !!!!

  26. Pour ceux qui critique et pensent que les kines se remplissent les poches « sur le dos » des patients. Posez vous la bonne question : la cotation des actes. Il y a un moment vu la rémunération tu ne peux pas passer 1/2 heure avec chaque patient. Oui les libéraux gagnent bien leur vie. Cependant si on calculé le taux horaire ça fait pas lourd. Beaucoup d’heures, peu de vacances, travailler même malade et des durée de cotisation allongée pour une misère. Une podologue en reconversion solidaire avec les kinés, infirmier(e)s….

  27. Allez les râgeux défoulez vous !quand vous aurez mal au dos allez pleurez chez les marabouts !

  28. Et encore ca râle si on fait pas le tiers payant pour la mutuelle

  29. Ben Nohcac, MiSégo MiClo, Benjamin Martinet,Caroline Courtois,Claire Bouvier

  30. Je souhaite l’accès direct chez le kiné et un seul tarif, j’évalue l’acte kiné à 80 € et il faut minimum 3/4 d’heure entre l’administratif et le menage. Que les caisse se chargent d’avancer la part mutuelle aux praticiens et se faire rembourser elles mêmes. Que les rendez vous oubliés par les patients soient dû aux praticiens et non remboursés par les caisses.
    Un enseignement du civisme et du respect et de la tolérence à l’école avec des effectifs réduits, 15 par classe, un enseignant et un éducateur. Apprendre à être efficace et arrêter les bavardages….

  31. Je soutiens à fond puisque concernée…!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.